17/10/2018

Retour sur les Rencontres Régionales du Logiciel Libre de Toulouse

Mardi 16 octobre Toulouse a accueilli les Rencontres Régionales du Logiciel Libre (RRLL2018) sur le thème : « L’Open Source au service de la Transformation Digitale de l’Industrie ».

Organisé par SoLibre, Aquinetic et Aerospace Valley l’événement faisait intervenir plusieurs professionnels éditeurs et industriels pour des retours sur leurs expériences des logiciels libres dans le secteur. Cloud, IoT, devOps, embarqué, météo, espace, automobile, nos conférenciers ont couvert un large panel des pratiques, opportunités et menaces qui accompagnent le déploiement de l’Open Source dans l’Industrie.

Que conclure ?

Cela fait bien longtemps que les couches infrastructure des industries (comme des autres secteurs) ont été « contaminées » par l’Open Source. « Absolument toutes les solutions de traitement de données sont basées sur des briques Open Source » (Cedric Ravalec, intervenant au RRLL pour Smile). Mais le libre se diffuse encore lentement dans les couches supérieures, au niveau du front et du client final.

On assiste depuis plusieurs années a des changements de paradigmes dans les méthodes de travail des éditeurs et de leurs développeurs. Ils se dirigent de plus en plus vers l’open source pour répondre aux nouvelles exigences de leurs clients. Plutôt que de fermer les portes on cherche désormais à mutualiser les efforts pour, d’une part, progresser plus vite, et d’autre part répartir les coûts. Ils veulent pouvoir s’appuyer sur une communauté large et experte afin de construire des solutions commerciales mutualisées sans avoir à « réinventer la roue ».

Le monde des systèmes embarqués est encore dominé par les éditeurs de solutions propriétaires. Pour autant le logiciel libre commence a prendre une part importante des systèmes aussi bien au niveau outils (GNU toolchain) que OS (Linux, RTEMS,…). Globalement on note une augmentation significative de l’activité « embarqué » chez les SSII et les éditeurs, concomitante a l’utilisation de solutions Open Source.

Du côté des processus de l’entreprise, il faut garder en tête que « le logiciel libre est une ressource critique qu’il faut gérer. » Les audits réalisés par CS, représenté par Sébastien Dinot, révèlent qu’une application conséquente recèle autour de 60 % de code diffusé sous licence libre ou open source (FOSS). L’animation de la « gouvernance du libre » dans l’entreprise est indispensable à sa propagation et à son assimilation en interne. Charte de l’Open Source, comités de pilotage, programmes de sensibilisation… permettent de gagner en maturité et de réussir la transition.

L’avenir de l’Open Source est radieux dans l’industrie où il colonise petit à petit toutes les couches informatiques. Porté par des bénéfices concrets (gain de temps, coût mutualisés, moteur d’innovation, qualité etc.) l’Open Source s’intègre désormais à la gouvernance des entreprises tandis que des écosystèmes favorables (groupes de travail dédiés, associations, fondations etc.) se mettent en place partout dans le monde, même dans les bastions que l’on pensait verrouillés par les logiciels propriétaires.

N’hésitez pas à aller également consulter notre article consacré à l’Open Source dans l’industrie !

Demander une démo Messagerie collaborative Produit Marchés Acheter Partenaires Try